flux rss Imprimer (nouvelle fenêtre)

Les années folles - 11 novembre

  • Retour
  • 13-11-2020
  • Par Commune Boissise la Bertrand <boissise-la-bertrand@orange.fr>

Texte relatif à la cérémonie du 11 novembre 2020

Ce texte rédigé par le Conseil des Aînés est traditionnellement lu lors de la commémoration du 11 novembre. Par suite du confinement cette cérémonie s'est déroulée à minima et le texte n'a donc pas été utilisé. Il apparait en tiré à part du "Boissise’Mag" pour des raisons de délais d'impression. Bonne lecture.


LES ANNEES FOLLES

2020, année dont on pourrait dire "Année Folle" en raison de cette pandémie qui affecte la planète, apporte son lot de décès, d'angoisses et de douleurs, qui déstabilise les économies, impacte nos vies quotidiennes : réseaux, amis et familles.

Replongeons-nous cent ans en arrière. 1920, deux années se sont écoulées depuis la signature, le 11 novembre 1918, de l'Armistice qui mettait fin à une guerre ayant fait 20 millions de morts (dont 9 millions de soldats), 21 millions de blessés et laissait la France, l'Angleterre exsangues, l'Allemagne ruinée ressent un fort sentiment d'humiliation. L'Europe reste fragilisée par le problème des minorités nationales non résolu par le Traité de Versailles.

Armistice un mot synonyme de liesse et d'espoirs qui seront de courtes durées car comme si les souffrances endurées n'avaient pas suffit, un nouveau fléau s'abattait dès avril 1918 sur les populations éprouvées, fauchant des vies épargnées ou fragilisées par la guerre : la Grippe Espagnole qui allait faire selon des réévaluations récentes près de 100 millions de victimes dans le monde dont près de 400 000 en France. Pandémie qui ne s'achèvera que fin 1919.



Alors, après toutes ces épreuves il fallait rouvrir le chemin de l'espoir.

Le 6 janvier 1920 se tient la première réunion de la Société des Nations (SDN), dont le but principal était de maintenir la paix dans le monde en permettant la résolution pacifique d'éventuels conflits par la négociation. Cette organisation chère au Président Américain Wilson qui en avait fait son principal point de négociation lors du Traité de Versailles et bien que forte de 45 membres, sera rapidement affaiblie par la défaite de Wilson aux élections de 1920 qui entrainera la sortie des USA de l'Organisation rapidement suivie par d'autres (Italie...). Sans moyens suffisants pour constituer une force militaire d'appui, en désaccord sur de nombreux points (application des sanctions...) la SDN ne pourra empêcher la montée du nationalisme qui conduira au fascisme et au nazisme puis à la seconde guerre mondiale.

1920, la France panse ses plaies et tente de se reconstruire, la population aspire à un renouveau. Certes la société n'a pas changée, elle reste avant tout rurale, la condition des femmes bien que essentielle à " l'arrière" durant le conflit, n'a guère évoluée et elles sont retournées pour beaucoup dans leur rôle de mère au foyer ce d'autant qu'il importe maintenant de repeupler notre pays. Cet après-guerre verra une reprise de la croissance et des progrès importants dans l'industrie, la technologie, la médecine et les sciences. Mais partout se fait ressentir un besoin de légèreté, de gaieté. 1920 marquera le début d'une décennie, les années vingt. Les années folles, caractérisées par une extraordinaire effervescence dans les domaines de la culture populaire, des spectacles, de la mode, des livres (roman, poésie, théâtre) et de la musique. L'arrivée et le développement de nouvelles techniques de communication, radio, cinéma, phonographe, démultiplieront cette effervescence culturelle en la rendant accessible à la population et enrichiront le quotidien de chacun.

2020 est en ce qui nous concerne une année tristement folle, incertaine, souhaitons que cette pandémie qui nous touche arrive rapidement à son terme pour que nous et nos enfants puissions regarder à nouveau l'avenir avec espoir.

Le Conseil des Aînés